Top Blogs Francophone

Voter pour mon blog

Annuaire-NORD-FRANCE
Annuaire-Hard-Link-
Annuaire-Site-And-Blog-Avesnois
Annuaire Blog

Le jour de la solution finale ?

Le 20 mai 1940 l'armée des alliés fut coupée en deux. Ce fut "l'étrange défaite" pour les uns et la jubilation pour les autres. L'euphorie Allemande fut symbolisée par une visite du dictateur le 1 juin 1940, sur les anciens champs de bataille d'Ypres où il s'était battu en 1914-1918.
Il visita le cimetière militaire de Langemark près d'Ypres où furent enterrés plusieurs milliers de ses camarades de combats et reçu de la part de l'armée allemande les honneurs de la victoire.


Ensuite vers 18 h, il alla vers un autre lieu symbolique : "la montagne de Wervicq-sud "à une petite quinzaine de kilomètres de Lille. Cette visite eut un caractère très particulier, voir sacré, puisque ce fut à cet endroit exact qu'il fut gazé, puis aveuglé par des obus Anglais durant la nuit du 13 et 14 octobre 1918 et qu'il quitta le front en emportant avec lui son dernier souvenir de soldat. La guerre prit fin alors qu'il était à l'hôpital de Pasewalk, se remettant de blessures dues au gaz.
Anéanti à l'annonce de la capitulation Allemande, il pleura. Après sa sortie de l'hôpital, il retourna dans son régiment de Munich. La Bavière était entre les mains d'un gouvernement révolutionnaire, la Räterepublik ; sa caserne était dirigée par un Soviet. Inutile de dire que cette visite, associée à la jubilation de la victoire sur les alliés et leur "diktat", a du éveiller en lui des sensations fortes. C'est surement ce sentiment exceptionnel additionné à son passé chaotique qui lui a permis de croire qu'il était réellement providentiel et institué par "Dieu" pour accomplir son destin. Quelques jours après cette double visite le processus de la solution finale s'est activé totalement avec de nouvelles lois antis juives et la sortie d'un film de propagande. Il faut bien comprendre que même le parti nazi ne pouvait pas, sans prendre de risques avec l'opinion de son peuple, exterminer les juifs physiquement de manière radicale et ouverte.Tout s'est fait progressivement comme on peut le voir dans "le pianiste" par exemple. Il est fort probable que la décision du déclenchement de la solution finale a été prise sur la"montagne de Wervicq-sud " où il existe encore de nombreux blockhaus et de jolies petites mares qui ne sont rien d'autres que des trous d'obus. Je tiens à préciser que beaucoup d'historiens ne sont pas d'accord avec cette thèse et certains pensent que la décision d'exterminer physiquement les juifs ne fût pas prise avant l'été 1941. Hitler était un monstre mais il était avant tout un homme avec tout ce que ça comporte. Le processus psychanalytique parait assez évident. La grande guerre a et marque encore les esprits de manière évidente. On peut remarquer également qu'à aucun moment de la seconde guerre mondiale les Allemands n'ont utilisé les gaz sauf contre les juifs, les homosexuels, les tziganes et tous les dissidents du régime nazi.

Contact : billycobam@hotmail.fr


Aucun commentaire: